Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
MENU

De Kaboul à Bamako "Sowal Diabi"

Hessam Dasthi
Afghanistan / Mali / Iran

S’inspirant d’une route imaginaire « de Kaboul à Bamako » dont ni les livres d’histoire, ni les recueils de contes n’ont gardé de trace, mais qui symbolise une communauté de destinées marquée par l’exil, se sont rassemblés, sous l’impulsion de Saïd Assadi, des chanteurs et musiciens qui ont connu l’exil : la chanteuse malienne Mamani Keita, la chanteuse et violoniste iranienne Aïda Nosrat, la joueuse de tar iranienne Sogol Mirzaei, le chanteur turc, d’origine kurde, Ruşan Filiztek, le chanteur et joueur de tablas afghan Siar Hashimi et les musiciens français du groupe Arat Kilo : Fabien Girard (guitare électrique), Michaël Havard (saxophones), Aristide Goncalves (clavier, trompette), Gérald Bonnegrace (percussions), Samuel Hirsch (basse électrique) et Florent Berteau (batterie).

Leur création transculturelle est conçue comme un dialogue culturel et musical entre leurs différentes esthétiques, SOWAL signifiant « question » en persan, une des langues parlées en Afghanistan et DIABI « réponse » en Bambara, une des langues parlées au Mali.

Avec le soutien du 360 Paris Music Factory, de Villes des Musiques du Monde,

du Centre National de la Musique, de la DRAC Île de France, de la Région Île de France.